• Les avions réchauffent la Terre - Température plus basse aux USA après le 11 septembre 2001

    Les avions réchauffent la Terre - Température plus basse aux USA après le 11 septembre 2001


    De nouveaux coupables sont montrés du doigt, les avions notamment. Ces derniers peuvent affecter directement les températures, selon l'Institut français de l'environnement (Ifen), citant l'exemple de l'après 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. La vapeur d'eau des avions contribue directement à l'effet de serre dans les zones de forte concentration de trafic, comme aux Etats-Unis. Durant les 3 jours sans avion après le 11 septembre, l'écart entre les températures nocturnes et diurnes s'est creusé de 1 à 2 degrés sur l'ensemble des Etats-Unis. En temps normal, les traînées et les cirrus produits par la vapeur d'eau des avions amoindrissent cet écart, en réduisant la perte de chaleur la nuit, et en filtrant le rayonnement solaire de jour.

    On peut lire également :
    Plus la distance est courte, plus l'avion est émetteur par rapport à la voiture, sans même parler du chemin de fer dont le bilan est de loin le meilleur.

    Autrement dit, banissons au moins ces voyages courts C'est ce que défendent de nombreuses associations de riverains... pour les distances courtes et moyennes, le réseau de TGV pour de nombreuses destinations en Europe est et sera la meilleure solution.

    L'auteur écrivant pour la suite :
    La vogue du tourisme lointain, qui porte la croissance des transports aériens, augure mal de l'avenir climatique: selon l'IFEN, une croissance de 5% par an du transport aérien se traduirait par une multiplication par 2,4 de ses émissions de CO2 dans 30 ans. De plus en plus, l'avion se banalise. Ainsi, la proportion de Français (plus de 15 ans) qui a pris l'avion une fois dans l'année est passée de 9% en 1980 à 26% en 2001.
    L'envolée des courts séjours en avion est favorisée par l'émergence des compagnies aériennes à bas tarifs (low cost) et l'usage d'internet. [] Leurs déplacements de courte durée à l'étranger sont en hausse de 5% depuis 2002. Au niveau mondial, l'accès aux modes de consommation occidentaux de pays en voie de développement comme la Chine et l'Inde notamment va stimuler le transport aérien, alors que les marges de progrès techniques semblent plus limitées que pour l'automobile, note l'IFEN.
    Deux leviers peuvent freiner l'envolée des émissions du trafic aérien: la hausse des prix du pétrole, et l'introduction d'une "taxe climat " sur les voyages en avion.

    Liens web se referant à ce sujet :
    http://www.voxdei.org/afficher_info.php?id=3839.20
    http://www.voxdei.org/afficher_info.php?id=3258.89
    http://www.chemtrails-france.com/articles/affaiblissement_global/index.htm


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :