• Le climat peut devenir source de conflits armés, estime Berlin

    Le climat peut devenir source de conflits armés, estime Berlin

    23.10.07 | 14h01
    ar Erik Kirschbaum

     

    BERLIN (Reuters) - Le problème du changement climatique peut devenir une source de conflits armés dans un avenir pas si lointain et rend indispensable la recherche rapide de solutions politiques, estime le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier.

    "C'est une nouvelle 'guerre froide' au pôle Nord que nous devons prévenir", a-t-il dit lors d'une conférence à Berlin sur le changement climatique, évoquant les nouvelles revendications territoriales qui se font jour en Arctique. "Le changement climatique fait peser une menace sur la paix et la sécurité du monde", a-t-il ajouté.

    "Une politique contre le changement climatique, c'est aussi une politique pour la paix. Il faut en avoir conscience et rechercher des solutions car c'est tous ensemble que nous gagnerons ou que nous perdrons", a ajouté le chef de la diplomatie allemande.

    Il a rappelé que l'équipage d'un sous-marin russe avait planté en août dernier son drapeau national sur le fond marin près du pôle Nord, une zone riche en réserves énergétiques que le Danemark revendique également car proche de sa province du Groenland.

    "COURAGE POLITIQUE"

    "Non seulement la Russie mais aussi d'autres pays voisins ont des revendications sur les énergies fossiles de cette région", a souligné Steinmeier. "La glace fond sous nos yeux et cela rend possible désormais une exploitation de ces ressources", réveillant ainsi les égoïsmes nationaux, a-t-il rappelé.

    Le droit international reconnaît une zone économique de 320 kilomètres au nord des côtes aux cinq pays qui bordent la zone arctique - le Canada, la Russie, les Etats-Unis, la Norvège et le Danemark.

    Mais la Russie réclame une part plus large en soulignant que l'Arctique et la Sibérie sont reliés par la dorsale Lomonossov.

    "Nous devons nous assurer du respect des traités sur l'Arctique, aux termes du droit international", a souligné le ministre allemand des Affaires étrangères.

    Pour les experts des Nations unies, le réchauffement climatique, entraînant sécheresses, inondations, montée du niveau des mers et déplacements de populations, et frappant en premier lieu les pays pauvres d'Afrique et d'Asie, est une source potentielle de conflits.

    "Le changement climatique n'est pas un problème qui se posera dans un lointain avenir. Il se pose déjà de façon dramatique et le temps que nous avons pour réagir se réduit de plus en plus. Il nous faut faire preuve de courage et de créativité, tant dans le domaine technique que politique", a lancé le ministre allemand.

     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :